MELON MANTOUAN IGP

Descrizione

Les territoires dédiés à la culture de ce fruit sont cinq : la zone de Viadana et de Sermide dans la basse mantouane, et Rodigo dans la haute mantouane, Casteldidone dans la région de Cremona, en plus que d’autres territoires dans les provinces de Modène, Boulogne et Ferrare qui sont très semblables pour leurs caractéristiques et leur histoire. Historiquement, à Viadana, zone à sud est de la province de Mantoue, on en développa même une variété qui prit le nom de « Viadanese ».

Nous avons des nouvelles du produit déjà à partir de la fin du XVème siècle, période où datent les documentations préservées dans l’Archive Gonzaga, dans lesquelles l’on remarque que les Podestats de l’époque l’appréciaient beaucoup. Un oratoire dédié à « Santa Maria del Melone » situé sur via Cavour à Mantoue date de 1579.

L’importance de la production du melon fut bien représentée à Sermide, dans l’église matildique du quartier de Santa Croce, où on a trouvé des fresques datant du XVIIème siècles qui représentent le melon. Ou bien les décorations de la Salle du Conseil du Consortium des Participants de San Giovanni in Persiceto de 1833, où le peintre Angelo Lamma a représenté les melons parmi les produits typiques locaux de l’époque. Les agriculteurs ont de plus en plus perfectionné les techniques de culture et il se sont de plus en plus organisés jusqu’à créer, en 1956, les premières association des cultivateurs. 


Le Melon Mantouan à Indication Géographique Protégée regroupe de diverses variétés : « Harper » (typologie brodée sans la marque de la tranche), « Supermarket » (typologie brodée avec la marque de la tranche), « Honey Moon » (typologie lisse). La culture peut être dans des champs ou bien dans des serres, la semis peut commencer dans les dix premiers jours d’Avril et toutes les phases, comprise celle de la fertilisation, de l’irrigation et de la récolte doivent suivre le cahier des charges et doivent être constamment contrôlées. Le poids du melon peut varier de huit cent grammes à un maximum de deux kilos et le diamètre doit être d’au moins de 10 cm. Les caractéristiques principales du produit au goût sont la consistance ferme, la douceur et son être juteux, tandis que du point de vue sensoriel se distinguent l’arome de tilleul et de courgette, le parfum de champignon et de pulpe de melon d’eau. 

Continuer

Les territoires dédiés à la culture de ce fruit sont cinq : la zone de Viadana et de Sermide dans la basse mantouane, et Rodigo dans la haute mantouane, Casteldidone dans la région de Cremona, en plus que d’autres territoires dans les provinces de Modène, Boulogne et Ferrare qui sont très semblables pour leurs caractéristiques et leur histoire. Historiquement, à Viadana, zone à sud est de la province de Mantoue, on en développa même une variété qui prit le nom de « Viadanese ».

Nous avons des nouvelles du produit déjà à partir de la fin du XVème siècle, période où datent les documentations préservées dans l’Archive Gonzaga, dans lesquelles l’on remarque que les Podestats de l’époque l’appréciaient beaucoup. Un oratoire dédié à « Santa Maria del Melone » situé sur via Cavour à Mantoue date de 1579.

L’importance de la production du melon fut bien représentée à Sermide, dans l’église matildique du quartier de Santa Croce, où on a trouvé des fresques datant du XVIIème siècles qui représentent le melon. Ou bien les décorations de la Salle du Conseil du Consortium des Participants de San Giovanni in Persiceto de 1833, où le peintre Angelo Lamma a représenté les melons parmi les produits typiques locaux de l’époque. Les agriculteurs ont de plus en plus perfectionné les techniques de culture et il se sont de plus en plus organisés jusqu’à créer, en 1956, les premières association des cultivateurs. 


Le Melon Mantouan à Indication Géographique Protégée regroupe de diverses variétés : « Harper » (typologie brodée sans la marque de la tranche), « Supermarket » (typologie brodée avec la marque de la tranche), « Honey Moon » (typologie lisse). La culture peut être dans des champs ou bien dans des serres, la semis peut commencer dans les dix premiers jours d’Avril et toutes les phases, comprise celle de la fertilisation, de l’irrigation et de la récolte doivent suivre le cahier des charges et doivent être constamment contrôlées. Le poids du melon peut varier de huit cent grammes à un maximum de deux kilos et le diamètre doit être d’au moins de 10 cm. Les caractéristiques principales du produit au goût sont la consistance ferme, la douceur et son être juteux, tandis que du point de vue sensoriel se distinguent l’arome de tilleul et de courgette, le parfum de champignon et de pulpe de melon d’eau. 

Où vous pouvez trouver ce produit

Nature saisonnière

Da maggio a ottobre 

Curiosité

Un témoignage à la frontière entre histoire et légende raconte que la mort d’Alfonso I d’Este, Duc de Ferrare, Modène et Reggio Emilia de 1505 à 1534, fut causée par une indigestion de melons.

L’habitude locale est celle de manger le melon pas seulement avec le jambon, mais aussi avec d’autres délicieuses recettes où le fruit est assorti souvent à des produits salés avec lesquels son arôme doux se marie parfaitement.

Dans la province de Cremona sont comprises les communes de Casalmaggiore, Casteldidone, Gussola, Martignana di Po, Rivarolo del Re ed Uniti, San Giovanni in Croce, Solarolo Rainerio et Spineda. Dans celle de Boulogne : Crevalcore, Galliera e San Giovanni in Persiceto. Nel modenese: Concordia sulla Secchia, Mirandola e San Felice sul Panaro. Infine, nel ferrarese: Bondeno, Cento et Sant'Agostino.

Dans la province de Mantoue sont comprises les communes de Borgoforte, Carbonara di Po, Castellucchio, Cavriana, Ceresara, Commessaggio, Dosolo, Felonica, Gazoldo degli Ippoliti, Gazzuolo, Goito, Magnacavallo, Marcaria, Mariana Mantovana, Piubega, Poggio Rusco, Pomponesco, Quistello, Redondesco, Rivarolo Mantovano, Rodigo, Sabbioneta, San Benedetto Po, San Martino dall'Argine, Sermide et Viadana.

East Lombardy est région européenne de la gastronomie 2017