Dal Pescatore

Descrizione

Les salles et les salons du restaurant se trouvent à l’intérieur d’une élégante maison de campagne entourée de jardins verdoyants, nichée dans la réserve naturelle du Parc de l’Oglio Sud dans un village de 36 habitants. Dans cette splendide structure, Dal Pescatore représente un élément important de la restauration italienne et bien plus : une réalité capable d’offrir des émotions évocatoires avec des saveurs simples, l’un des temples de la haute cuisine qui a su rénover avec goût, passion et beaucoup d’humilité les recettes traditionnelles du Bel Paese. Depuis plus de trente ans, en cuisine, la famille Santini amène à table l’excellence culinaire italienne avec une identité étroitement enracinée dans les usages locaux. Grâce au talent du chef cuisinier Nadia Santini, aidée par son fils Giovanni et par sa belle-mère Bruna, manger au restaurant Dal Pescatore offre le privilège de savourer l’archétype de la cuisine classique traditionnelle, revisitée d’une façon moderne et actuelle en tout ce que l’on prépare.


Au fil du temps, la cuisine proposée par le restaurant Dal Pescatore a évolué vers une synthèse : de la façon de cuisiner de la mère d’Antonio jusqu’à la nouvelle sensibilité de sa femme Nadia. L’on retient un fort lien avec la tradition, mais on est également capable d’en être indépendant, en atteignant des équilibres et des harmonies originaux.

Les plats cuisinés à Dal Pescatore s’inspirent généralement de la tradition de famille ou bien des informations orales collectées dans le territoire. Les recettes sont adaptées presque toujours à l’époque : les tortelli de potiron sont maintenant assaisonnés avec moins de beurre et de parmesan, afin de pouvoir mieux goûter tous les éléments du plat et d’en respecter les saveurs, qui sont à nouveau nettes, prononcées et bien reconnaissables. A l’époque où nous vivons, l’on consacre un grand soin à la nourriture du point de vue diététique, … la cuisine traditionnelle s’adapte donc aux nouveaux systèmes nutritionnels et aux nouveaux modes de vie, qui ont un effet sur les recettes d’une façon subtile mais ferme, sans pourtant les dénaturer.
Codifier un plat pour permettre de le goûter en son entièreté, sans lui enlever de l’harmonie, signifie également modifier sa préparation, utiliser des ingrédients légers mais capables d’en préserver l’authenticité. C’est un travail difficile de recherche d’équilibre, mais nécessaire pour moderniser et actualiser ce que l’on prépare.

Dans la composition du plat Dal Pescatore, l’on cherche à respecter les produits premiers et la saveur simple des ingrédients. Surtout aux dernières années, selon les Santini, arriver à une synthèse de la cuisine est devenu très important : il est nécessaire de rechercher de plus en plus avec détermination des produits de haute qualité, afin de préserver intactes les caractéristiques principales du plat et au même temps le rendre plus léger.

Continuer

Les salles et les salons du restaurant se trouvent à l’intérieur d’une élégante maison de campagne entourée de jardins verdoyants, nichée dans la réserve naturelle du Parc de l’Oglio Sud dans un village de 36 habitants. Dans cette splendide structure, Dal Pescatore représente un élément important de la restauration italienne et bien plus : une réalité capable d’offrir des émotions évocatoires avec des saveurs simples, l’un des temples de la haute cuisine qui a su rénover avec goût, passion et beaucoup d’humilité les recettes traditionnelles du Bel Paese. Depuis plus de trente ans, en cuisine, la famille Santini amène à table l’excellence culinaire italienne avec une identité étroitement enracinée dans les usages locaux. Grâce au talent du chef cuisinier Nadia Santini, aidée par son fils Giovanni et par sa belle-mère Bruna, manger au restaurant Dal Pescatore offre le privilège de savourer l’archétype de la cuisine classique traditionnelle, revisitée d’une façon moderne et actuelle en tout ce que l’on prépare.


Au fil du temps, la cuisine proposée par le restaurant Dal Pescatore a évolué vers une synthèse : de la façon de cuisiner de la mère d’Antonio jusqu’à la nouvelle sensibilité de sa femme Nadia. L’on retient un fort lien avec la tradition, mais on est également capable d’en être indépendant, en atteignant des équilibres et des harmonies originaux.

Les plats cuisinés à Dal Pescatore s’inspirent généralement de la tradition de famille ou bien des informations orales collectées dans le territoire. Les recettes sont adaptées presque toujours à l’époque : les tortelli de potiron sont maintenant assaisonnés avec moins de beurre et de parmesan, afin de pouvoir mieux goûter tous les éléments du plat et d’en respecter les saveurs, qui sont à nouveau nettes, prononcées et bien reconnaissables. A l’époque où nous vivons, l’on consacre un grand soin à la nourriture du point de vue diététique, … la cuisine traditionnelle s’adapte donc aux nouveaux systèmes nutritionnels et aux nouveaux modes de vie, qui ont un effet sur les recettes d’une façon subtile mais ferme, sans pourtant les dénaturer.
Codifier un plat pour permettre de le goûter en son entièreté, sans lui enlever de l’harmonie, signifie également modifier sa préparation, utiliser des ingrédients légers mais capables d’en préserver l’authenticité. C’est un travail difficile de recherche d’équilibre, mais nécessaire pour moderniser et actualiser ce que l’on prépare.

Dans la composition du plat Dal Pescatore, l’on cherche à respecter les produits premiers et la saveur simple des ingrédients. Surtout aux dernières années, selon les Santini, arriver à une synthèse de la cuisine est devenu très important : il est nécessaire de rechercher de plus en plus avec détermination des produits de haute qualité, afin de préserver intactes les caractéristiques principales du plat et au même temps le rendre plus léger.

Spécialité

Les critères de rédaction de la carte se réfèrent surtout à la nature saisonnière ; il y a d’ailleurs des moments particuliers liés à des occasions importantes, telles que Pâques ou bien le dernier jour de l’an, qui demandent un menu spécial.

Le menu à la carte est conçu avec 6-7 hors-d’œuvre chauds et frais ; parmi les entrées il y a des pâtes, des soupes et des risottos. La deuxième partie de la liste comprend 2-3 plats de poisson de fleuve ou de mer, selon la disponibilité du marché ; de plus, il y a des viandes, plus fréquentes dans le menu de Dal Pescatore, assorties avec des ingrédients de la saisons. Ensuite, on y trouve des plats de fromages, exclusivement italiens ; finalement, la liste des desserts est composée par des desserts de la tradition locale et par des desserts légers ou aux fruits.

Quelques plats sont présents dans la liste pendant toute l’année : ce sont ceux de la tradition, comme par exemple les tortelli au potiron, les agnolini en bouillon, le gras pistà, l’omelette aux herbes, le cappello da prete (saucisse typique) au vin Barbera avec polenta jaune Belgrano, anguilles grillées. Chaque semaine, la liste est modifiée.  

La cuisine n’est pas de l’archéologie, mais elle avance avec l’homme et avec l’homme elle se mimétise, se modifie et change pour s’adapter aux exigences de notre époque.

Continuer

Les critères de rédaction de la carte se réfèrent surtout à la nature saisonnière ; il y a d’ailleurs des moments particuliers liés à des occasions importantes, telles que Pâques ou bien le dernier jour de l’an, qui demandent un menu spécial.

Le menu à la carte est conçu avec 6-7 hors-d’œuvre chauds et frais ; parmi les entrées il y a des pâtes, des soupes et des risottos. La deuxième partie de la liste comprend 2-3 plats de poisson de fleuve ou de mer, selon la disponibilité du marché ; de plus, il y a des viandes, plus fréquentes dans le menu de Dal Pescatore, assorties avec des ingrédients de la saisons. Ensuite, on y trouve des plats de fromages, exclusivement italiens ; finalement, la liste des desserts est composée par des desserts de la tradition locale et par des desserts légers ou aux fruits.

Quelques plats sont présents dans la liste pendant toute l’année : ce sont ceux de la tradition, comme par exemple les tortelli au potiron, les agnolini en bouillon, le gras pistà, l’omelette aux herbes, le cappello da prete (saucisse typique) au vin Barbera avec polenta jaune Belgrano, anguilles grillées. Chaque semaine, la liste est modifiée.  

La cuisine n’est pas de l’archéologie, mais elle avance avec l’homme et avec l’homme elle se mimétise, se modifie et change pour s’adapter aux exigences de notre époque.

Menu

Carta dei vini

  • Champagnes
  • Bianchi Italiani
  • Rossi Italiani
  • Bianchi Francesi 
  • Rossi Francesi
  • Rossi Californiani
  • Vini Tedeschi, Austriaci, Spagnoli, Ungheresi, Libanesi, Australiani
  • Mezze bottiglie
  • Dolci e passiti Italiani
  • Sauternes
  • Magnum
  • Vinho do Porto
Continuer
  • Champagnes
  • Bianchi Italiani
  • Rossi Italiani
  • Bianchi Francesi 
  • Rossi Francesi
  • Rossi Californiani
  • Vini Tedeschi, Austriaci, Spagnoli, Ungheresi, Libanesi, Australiani
  • Mezze bottiglie
  • Dolci e passiti Italiani
  • Sauternes
  • Magnum
  • Vinho do Porto

East Lombardy est région européenne de la gastronomie 2017